Aider les élèves à surmonter la peur de s’exprimer devant la classe

Presque tous les enfants connaissent cette peur. L’enseignant t’a donné un devoir : « Écris quelque chose sur… » Cette partie est acceptable. Mais ensuite, vous devez lire ce que vous avez écrit devant la classe. C’est la partie qui fait peur !

En tant qu’étudiant, j’ai connu cette peur. En tant qu’enseignant, je l’ai rencontrée dans de nombreuses classes. J’ai enseigné à tous les niveaux, de la maternelle à la terminale, à l’université et même dans des cours de gestion d’entreprise. C’est encore plus difficile pour les étudiants lorsqu’ils doivent lire quelque chose qu’ils ont écrit dans une deuxième langue.

Cependant, j’ai appris à calmer cette peur et voici comment vous pouvez le faire.

Voici le scénario. Vous donnez à votre classe un devoir comme ci-dessus : « Ecrivez quelque chose sur… ».

Mais le moment arrive où tous ceux qui ont été assez courageux pour se présenter à la « lecture » doivent se présenter devant la classe et lire leur histoire. Voici une technique que vous pouvez utiliser pour rendre la partie orale beaucoup moins pénible pour vos élèves.

Le secret de la réussite ? Ne les amenez pas seuls devant la classe. Cela effraierait la plupart d’entre eux. Certains risquent de sécher le cours, ou de rester muets et incapables de parler. Cela engendre encore plus de peur. Voici comment apaiser cette peur.

Au lieu de faire monter un élève tout seul, faites monter six élèves à la fois. Si vous avez 24 élèves, cela fait quatre groupes. Croyez-moi, vos élèves se sentiront plus à l’aise s’ils ont un soutien à leurs côtés dès le départ.

Ils doivent toujours lire leur devoir seuls, mais les six doivent rester devant jusqu’à ce que chacun ait lu son histoire.

Avant que le premier groupe ne s’avance, dites à la classe d’applaudir lorsque chaque groupe s’avance, puis à nouveau lorsque chaque membre du groupe a parlé, et encore une fois lorsque le groupe quitte la « scène ». Il se peut que vous deviez diriger les applaudissements jusqu’à ce que la classe s’habitue à le faire automatiquement.

Vous constaterez que cela aide les élèves à s’habituer aux applaudissements et que cela les récompense d’avoir eu le courage de participer. La plupart quitteront la scène en souriant. Cela signifie qu’ils ont apprécié l’expérience et peut-être même qu’ils attendent la prochaine fois avec impatience plutôt que de la redouter.

La prochaine fois que vous demanderez à votre classe de faire cela, vous pourrez commencer avec un plus petit groupe, peut-être trois ou quatre. La troisième fois, réduisez-le à deux. À ce moment-là, ils auront tellement l’habitude de se lever pour prendre la parole qu’ils seront prêts à le faire seuls par la suite. Les applaudissements qu’ils recevront seront alors les leurs.

J’ai constaté que cette technique fonctionne bien avec la plupart des niveaux. Certains élèves apprécieront l’expérience dans son ensemble et ce sont probablement ceux qui se lanceront dans d’autres défis oratoires, tels que les concours interscolaires. C’est un excellent entraînement pour cela.

Plus tard, vous pourrez également enseigner à vos élèves des techniques d’expression orale telles que la façon de s’assurer que le public écoute en regardant chacun d’entre eux pendant que vous parlez, en utilisant des gestes simples, en ajoutant un peu d’humour (juste un peu) et en montrant à tous que vous appréciez l’occasion de leur parler. S’ils voient que vous vous amusez, il est plus probable qu’ils en fassent autant.

S’exprimer devant la classe est un devoir qui devrait valoir des points.