Quand peut-on commencer à inscrire un enfant à des cours d’anglais ?

Les compétences linguistiques sont des atouts considérables pour votre enfant. Elles élargissent son univers en lui permettant de lire et de regarder divers supports culturels et didactiques en langue étrangère (livres, manuels scolaires, films d’animation…). Elles favorisent son ouverture aux autres et sa compréhension culturelle dans un monde tourné vers la globalisation. Aussi, la maîtrise d’une langue étrangère constitue un avantage lorsque viendra le moment où l’enfant va entrer dans le monde du travail.

Aujourd’hui, nous allons parler des cours d’anglais. Quel est le moment idéal pour enseigner la langue de Shakespeare à l’enfant ? Quels sont les divers moyens pour renforcer les compétences acquises durant ses cours ?

L’idéal est d’apprendre l’anglais très tôt

Il est possible d’initier l’enfant à la langue anglaise dès son entrée en structure de garde. Vous avez deux choix : opter pour une inscription en crèche bilingue ou choisir une crèche qui propose des activités et des ateliers en anglais.

Avant l’âge de 7 ans, la plasticité cérébrale des enfants est à un niveau très élevé. C’est-à-dire qu’ils disposent d’une grande mémoire et d’une excellente capacité d’assimilation. Voilà pourquoi les parents sont encouragés à former leurs enfants à une langue étrangère très tôt.

En inscrivant votre bout de chou dans un établissement qui maîtrise l’enseignement de cours d’anglais, vous mettez toutes les chances de son côté pour favoriser son apprentissage.

Le meilleur âge pour apprendre l’anglais

Dès son 3e mois, le bébé possède un circuit neuronal dédié à la compréhension du langage. Cette aptitude lui sert à acquérir les mécanismes de sa langue maternelle. Mais le nourrisson possède aussi une capacité naturelle à discerner des sons. Cette capacité lui permet de parler, par la suite, une langue, sans accent.

Une exposition à une langue étrangère dès son plus jeune âge est donc avantageuse pour l’enfant. Les spécialistes en neurosciences sont formels : le bilinguisme n’est pas néfaste pour l’enfant. D’ailleurs, nous verrons un peu plus bas que ce bilinguisme précoce est d’une grande aide pour le parcours scolaire et pour la vie sociale de l’enfant.

Il y a 2 périodes idéales pour commencer l’apprentissage de l’anglais ou d’une seconde langue :

  • Avant 5 ans, à la maison, dans une structure de garde ou à l’établissement préscolaire. Pendant cette période, l’enfant apprend à connaître les sons et les mots, à comprendre les paroles et à s’exprimer sans accent. Il peut maîtriser globalement la langue.
  • Avant 9 ans, à l’école. L’enfant renforce ses capacités syntaxiques et assimile les règles grammaticales. Il peut faire des phrases correctes, il est capable de transposer des phrases en français en phrases en anglais.
À lire aussi  Six conseils pour la rentrée des classes que chaque parent devrait connaître

Les avantages d’un enfant bilingue

Outre l’utilité évidente du bilinguisme dans la communication, cette capacité à maîtriser une langue étrangère offre de nombreux bénéfices à l’enfant.

  • Les enfants bilingues peuvent devenir facilement polyglottes (parler plusieurs langues). C’est parce que leur cerveau a développé une flexibilité cognitive et une sensibilité aux sons qui leur permette de manipuler plusieurs langues.
  • L’apprentissage d’une deuxième langue au moment de son éveil et de sa socialisation développe la sensibilité de l’enfant à la diversité culturelle et aux échanges sociaux.
  • Un enfant qui apprend une autre langue avant l’entrée à l’école primaire est plus prompt à s’exprimer pendant ses études. Cette hardiesse constitue un vrai plus pour son éducation et son parcours académique.
  • En plus d’avoir de meilleures compétences en lecture et en écriture, les enfants bilingues sont plus doués en mathématiques.

Les astuces pour initier l’enfant à l’anglais

Vous n’avez pas besoin de parler couramment l’anglais pour aider votre enfant à avancer. Il y a plusieurs manières d’initier l’enfant à une autre langue. Nous avons déjà évoqué l’inscription dans une crèche bilingue, mais il y a également d’autres moyens complémentaires.

  • Faire écouter à l’enfant des comptines en anglais.
  • L’inscrire dans les cours particuliers d’anglais adaptés à son âge.
  • Lui proposer de regarder des dessins animés en anglais.
  • Lui offrir des jouets permettant d’apprendre les rudiments de l’anglais.
  • Le faire participer à des ateliers de langue anglaise.
  • Lui permettre de partir pour un séjour linguistique réservé aux enfants de son âge.

En résumé, il n’est jamais trop tôt pour apprendre l’anglais ou pour apprendre une autre langue. Les moyens pour aider votre enfant sont nombreux et variés.