Parler de l’école avec son enfant

Il est important de parler de l’école avec votre enfant. Cela montre que vous vous intéressez à la vie de votre enfant et que vous accordez de l’importance à l’éducation.
Vous pouvez entamer une conversation sur l’école avec votre enfant en choisissant un moment propice à la discussion et en posant des questions simples, positives et précises.
À mesure que votre enfant se rapproche de la fin de sa scolarité, parler de l’école peut impliquer de parler de ses projets d’avenir.

Pourquoi il est difficile de parler de l’école

La question « Comment était l’école ? » est une question importante. Pour y répondre, votre enfant doit résumer une journée entière, ce qui est difficile à faire pour les enfants (et même pour les adultes !).

Un enfant pourrait avoir envie de dire : « Ma journée était tellement remplie d’idées, de cours et d’activités sociales que je ne sais pas par où commencer ». Il est donc plus facile pour eux de dire « OK ».
Certains enfants pensent que leurs expériences scolaires sont privées et ne veulent donc pas les partager. Il s’agit là d’un aspect normal du développement de l’âge scolaire, car les enfants commencent à se forger leur propre identité et leur propre univers social. Mais votre enfant a besoin de savoir que vous êtes là quand il est prêt à parler.

Pourquoi il est important de parler de l’école

Parler avec votre enfant de sa journée d’école montre que vous vous intéressez à ce qui se passe dans sa vie. Cet intérêt stimule sa santé mentale, son bonheur et son bien-être. Il peut également avoir un effet très positif sur le comportement et les résultats de votre enfant. Il montre à votre enfant que vous accordez de l’importance à l’école et à l’éducation, ce qui l’encourage à en faire autant.

Parler ensemble de l’école vous permet également d’en savoir plus sur ce que l’on attend de votre enfant à l’école, sur sa façon d’apprendre et de relever les défis. Cela peut vous aider à comprendre quand il se sent moins intéressé par l’école ou qu’il a des problèmes.

Lorsque vous êtes en contact avec les sentiments de votre enfant à l’égard de l’école, vous avez plus de chances de voir les problèmes avant qu’ils ne deviennent trop importants. Vous pourrez ainsi vous efforcer de les surmonter ensemble.

Et le fait de parler de questions scolaires – comme les projets scolaires ou les problèmes d’amitié – est également une excellente occasion pour vous d’exprimer les valeurs de votre famille sur des sujets comme le travail d’équipe, le respect de soi et des autres, les amitiés, les relations, la résolution de problèmes, etc.
Si votre enfant a des problèmes, vous pouvez commencer par en parler avec son professeur.

Stratégies pour parler de l’école avec votre enfant

En rentrant à la maison, votre enfant sera probablement fatigué, affamé ou préoccupé par d’autres choses. Faciliter la transition entre l’école ou les activités extrascolaires et la maison peut donc aider votre enfant à avoir envie de parler.

Il est préférable d’éviter de lui poser d’emblée de nombreuses questions. Vous pouvez simplement faire savoir à votre enfant que vous êtes heureux de le voir, et parler de sujets non scolaires pendant un moment. Les enfants les plus jeunes aimeront probablement déballer leurs sacs et parcourir leurs notes avant que vous ne leur parliez de l’école.

Garder les questions sur les devoirs pour plus tard peut également faire baisser la pression !

Chaque après-midi ou soirée sera différente. Même si votre enfant aime habituellement partager sa journée avec vous, il y aura des jours où il n’aura pas envie de parler. Il s’agit parfois de sentir son humeur et de choisir le bon moment. Certains jours, il se peut qu’il n’y ait pas de bon moment du tout, et ce n’est pas grave.

Des questions simples, positives et spécifiques sur certains moments de la journée peuvent faire parler votre enfant. Par exemple :

Quelles sont les nouvelles de l’école aujourd’hui ?
Qu’est-ce qui était amusant ?
Qu’est-ce que tu as préféré à l’école aujourd’hui ?
À quoi ressemble ta classe en ce moment ?
Avec qui as-tu passé du temps aujourd’hui ?
Quelles sont les matières que tu as étudiées aujourd’hui ?
Sur quels projets travailles-tu en ce moment ?

Lorsque vous interrogez votre enfant sur sa journée, essayez d’utiliser des questions ouvertes. Par exemple, vous pouvez lui demander : « Qu’as-tu fait en classe après la récréation ? » ou « Sur quels sujets travailles-tu en ce moment en sciences ? ». Ces questions appellent des réponses plus longues qu’un simple « oui », « non » ou « OK ».

Conseils pour parler de l’école avec les enfants de l’école primaire

Ces conseils peuvent vous aider à entamer une conversation :

Prenez le temps de parler. Cela peut souvent être lorsque vous faites quelque chose avec votre enfant. Par exemple, votre enfant peut aimer parler lorsque vous promenez le chien ou que vous préparez le dîner ensemble.
Accordez toute votre attention à votre enfant s’il veut vous parler de sa journée.
Prenez au sérieux tout ce que votre enfant vous dit. Par exemple, vous pouvez dire des choses comme : « C’est vraiment intéressant. Alors, que s’est-il passé ? » ou « Et comment te sens-tu par rapport à ça ? ».
Lorsque vous parlez de l’école et des enseignants avec ou devant votre enfant, utilisez un langage respectueux. Par exemple : « Je comprends que c’est frustrant, mais Mme Martin est ton professeur et tu dois lui parler avec respect », ou « Oui, cela semble injuste, mais peut-être ne connais-tu pas toute l’histoire ».
Utilisez des techniques d’écoute active. Elles peuvent vous aider à déceler les sentiments de votre enfant et à déterminer s’il a envie de parler.

Le comportement et le style de communication de votre enfant peuvent sembler changer du jour au lendemain lorsqu’il entre à l’école. Tout à coup, tout est « génial », ou bien il lève les yeux au ciel à tout ce que vous dites. Il apprend toutes sortes de nouvelles choses auprès de ses amis et de ses professeurs, et cela fait partie du développement de son identité unique.

Idées pour parler de l’école avec des enfants du secondaire

À mesure que votre enfant entre dans l’adolescence, il peut avoir envie de plus d’intimité et de temps pour lui, ce qui peut rendre plus difficile le fait de parler de l’école. Mais ce n’est pas la fin de votre relation chaleureuse et étroite – c’est simplement en prenant un peu de distance avec vous que votre enfant devient plus indépendant.

Restez en contact
Rester en contact avec votre enfant peut vous aider à trouver un équilibre entre le respect de son indépendance et de sa vie privée et votre besoin de rester en contact avec sa vie. Cela peut également vous aider à repérer les moments où il est prêt à parler.

Posez des questions sur les liens entre le travail scolaire et les projets d’avenir
À cet âge, votre enfant est peut-être plus ouvert à l’idée de parler des liens entre son travail scolaire et ce qu’il veut faire à la fin de sa scolarité.

Ainsi, plutôt que de lui poser des questions sur ses activités quotidiennes, vous pouvez essayer de vous concentrer sur ses projets d’avenir. Par exemple : « Comment se passe la page Web que tu as conçue en technologie ? Est-ce que tu penses toujours que tu pourrais te lancer dans la conception de sites Web après l’école ?

Soyez attentif aux signes de problèmes
Même si vous avez généralement une bonne relation avec votre enfant, il se peut qu’il ne vous dise pas toujours quand il traverse une période difficile. S’il est contrarié ou nerveux à l’idée de parler de l’école ou s’il refuse de répondre à une question, il y a peut-être un problème plus grave.

Si vous êtes inquiet, vous pouvez essayer de parler à d’autres adultes qui connaissent votre enfant. Contacter l’école ou d’autres professionnels compétents pourrait également vous aider. Mais ce n’est pas une bonne idée de parler de votre enfant aux amis de votre enfant, car cela pourrait le perturber.

Restez calme sur les sujets délicats
Les conversations avec votre adolescent au sujet de l’école peuvent aborder des sujets délicats. Essayez de rester calme – c’est une excellente occasion pour vous de le soutenir et de lui montrer que vous appréciez son honnêteté.

Si votre enfant ne veut pas vous parler d’un sujet délicat, il peut en parler à quelqu’un d’autre – son autre parent (surtout du même sexe, s’il s’agit d’une question personnelle), un parent ou un ami de confiance, ou un conseiller scolaire.