Conseils pour créer un groupe d’étude efficace

Lorsque vous relisez et résumez à d’autres étudiants vos notes de cours, il est plus facile de se souvenir de l’information et de s’en rappeler plus tard.

Vous avez probablement entendu dire que les groupes d’étude sont une bonne idée, mais savez-vous pourquoi ? Il existe quelques clés pour rendre les groupes d’étude productifs et efficaces (et pas seulement un autre débouché pour vos précieuses minutes).

La pyramide d’apprentissage

Tout d’abord, familiarisez-vous avec la pyramide d’apprentissage, un diagramme indiquant la quantité d’informations que vous pouvez retenir en utilisant différentes méthodes.

  • Le cours magistral seul, en amphi où l’écoute est la principale méthode mise en place pour apprendre, est celle où l’on retient le moins d’informations du cours
  • La démonstration vous permet de retenir moins de la moitié de la matière.
  • La mise en pratique et l’enseignement aux autres vous aident à retenir le plus de connaissances et vous permettent de les appliquer aux tests, aux partiels et aux discussions de groupe.

Les étudiants qui s’impliquent fréquemment dans le matériel didactique tout au long du semestre ont plus de chances de réussir dans les cours suivants. Voici pourquoi :

  • Ils disposent de plus de temps pour traiter les informations et les enregistrer dans leur mémoire à long terme.
  • Les cours continuent de s’appuyer sur cette base de connaissances.
  • Plus vous en savez maintenant, moins vous aurez à réviser à l’avenir.
  • Les étudiants qui étudient de 1 à 3 semaines juste avant les examens finaux sont plus susceptibles d’oublier, peu après l’examen, ce qu’ils ont appris.

Les étudiants nous ont dit que les groupes d’étude étaient la première chose qui les aidait à mieux réussir dans leurs cours. Voici comment vous pouvez tirer le meilleur parti de votre temps d’étude tout en profitant des plateformes en ligne auxquelles vous êtes déjà habitué.

Étapes à suivre pour créer un nouveau groupe d’étude

1. Trouvez des étudiants ou des camarades de classe

Montrez-leur la pyramide d’apprentissage pour les aider à comprendre en quoi elle peut être utile. Un groupe d’étude efficace est composé de 3 ou 4 membres (pas plus de 5).

Demandez à votre professeur s’il lui serait possible d’envoyer un courriel pour mettre en contact les étudiants intéressés. Vous pouvez également créer un groupe sur les médias sociaux pour que vos camarades de classe puissent le rejoindre. De nombreux universités, écoles et cours proposent également des forums de discussion internes, vous pouvez alors envoyer des messages à vos camarades de classe qui pourraient être intéressés !

2. Rencontrez tout le monde

Si vous vous rencontrez en personne, fixez un moment qui vous convient à tous. Si vous envisagez de vous en tenir à des rencontres en ligne, choisissez une application ou une plateforme qui conviendra le mieux à tous, qu’il s’agisse de Discord, de WhatsApp ou de Microsoft Teams (auquel les étudiants de l’UBC ont accès gratuitement !). Organisez votre premier appel et n’oubliez pas d’activer la vidéo : vous voudrez voir le visage de chacun !

3. Déterminez les objectifs du groupe

Créez un ordre du jour pour votre première réunion afin de garder les choses sur la bonne voie. En groupe, réfléchissez sur ces points:

  • Vos objectifs et vos motivations pour faire partie d’un groupe d’étude
  • Vos préférences d’apprentissage

4. Définissez la logistique

Demandez à chacun d’écrire :

  • La fréquence préférée des rencontres au cours du trimestre (par exemple, une fois par semaine, deux fois par semaine).
  • Les heures de rencontre qui conviennent en termes d’emploi du temps (par exemple, les mardis de 12h à 13h, les mercredis de 19h à 20h) – envisagez d’utiliser Doodle pour identifier les heures possibles.
  • Modes de communication préférés en dehors des heures de réunion (par exemple Messenger, Microsoft Teams ou WhatsApp).

Passez en revue vos réponses ensemble et finalisez ce qui fonctionne le mieux pour le groupe.

5. Assurez-vous que tout le monde est sur la même longueur d’onde

Même si cela peut être gênant, assurez-vous de discuter :

  • De la manière dont les réunions seront organisées (par exemple, quelqu’un est-il chargé de les programmer ?)
  • Des attentes en matière de présence et de préparation
  • Les actions possibles si quelqu’un ne peut pas répondre aux attentes (par exemple, un rappel est fait à un membre qui ne vient pas préparé, puis, si cela se reproduit, il n’est plus membre).
  • Des systèmes permettant de répartir équitablement les cours hebdomadaires entre les membres du groupe afin que chacun puisse apporter sa contribution – chaque sous-groupe (alias les résumés de cours) résume les concepts clés et crée un résumé d’une page avant la réunion suivante.

Lorsque le groupe d’étude se rassemble …

1. Enseignez et facilitez les discussions

Les résumés de cours magistraux peuvent enseigner les concepts au groupe et faciliter les discussions pour aider chacun à réviser la matière.

2. Traitez les annales d’examens / de partiels

S’il y a des séries d’exercices à réviser, demandez aux membres de les étudier individuellement, soit pendant la réunion, soit pendant leur temps libre par la suite ; rapportez les questions ou les domaines dans lesquels les membres sont bloqués pour en discuter lors de la réunion suivante. Si vous êtes vraiment tous bloqués, apportez le problème aux heures de cours en tant que groupe.

3. Veillez à ce que chacun soit entendu

Donnez à chacun la possibilité de s’exprimer et de poser des questions à chaque réunion. S’il y a des personnes plus bruyantes et d’autres plus silencieuses, assurez-vous que la structure de votre réunion prévoit un temps pour que le groupe puisse s’exprimer individuellement. De cette façon, tout le monde a l’occasion de s’exprimer ou de poser des questions.

4. Soyez sensible à toute personne qui traverse une période difficile

L’apprentissage à l’université peut sembler difficile. Vérifiez avec votre groupe si quelqu’un a besoin d’un soutien supplémentaire et, si c’est le cas, aidez à partager les ressources qui sont mises à dispositions dans votre école / université et en-dehors.

5. Soyez aimable

Que vous vous réunissiez en personne ou en ligne, communiquez poliment et veillez à ce que chacun se sente inclus. Utilisez les noms préférés des personnes (en faisant attention à l’orthographe et à la prononciation) et évitez de supposer les pronoms qu’elles utilisent. Lorsque vous communiquez par voie numérique, n’oubliez jamais qu’il y a une personne derrière les mots que vous lisez à l’écran. De même, parlez par vidéo lorsque vous le pouvez – le fait de voir des visages contribue grandement à maintenir l’engagement et la connexion de tous.

Maintenant que vous savez comment organiser des groupes d’étude, il est temps d’en former un et de prendre de l’avance dans ces cours !