Conseils pour apprendre à écrire aux enfants gauchers

Pour cet article, Christine, ergothérapeute nous prête sa plume:

En tant qu’ergothérapeute pédiatrique, je travaille tout le temps avec des enfants sur l’écriture manuscrite. J’ai constaté que les gens sont souvent intimidés ou confus sur la façon d’enseigner aux enfants gauchers à écrire. Pour être honnête, il n’y a pas vraiment de différence entre l’apprentissage de l’écriture aux droitiers et aux gauchers, mais il y a quelques points importants à garder à l’esprit. Si vous apprenez à écrire à un enfant gaucher, n’ayez pas peur !

Voici quelques conseils pour apprendre à écrire aux enfants gauchers :

Les étapes du développement à suivre

1) Rappelez-vous que la dominance de la main ne devrait pas se développer complètement avant la maternelle, entre cinq et six ans. Si vous avez un enfant en bas âge ou en âge d’aller à la crèche qui manifeste une préférence pour sa main gauche, il est possible qu’il puisse encore changer pour devenir un droitier à part entière lorsqu’il entrera à la maternelle et commencera à recevoir un enseignement formel de l’écriture. Ne « forcez » pas votre enfant à être gaucher parce que vous avez peur de ce qui pourrait se passer s’il finit par passer à l’autre main. Si vous lui donnez l’occasion d’explorer l’utilisation des deux mains, il est fort probable qu’il développera une préférence, puis une dominance, en utilisant la main qui démontre le plus d’habileté, de force et de dextérité.

2) Si votre enfant a vraiment établi une dominance de la main gauche, assurez-vous qu’il sait et peut verbaliser le fait qu’il est gaucher. Il arrive que des volontaires bien intentionnés et même des enseignants changent le crayon de l’enfant pour le mettre à la main droite parce qu’ils supposent que l’enfant est droitier. Cela peut évidemment avoir un impact négatif sur les enfants et les désorienter, alors apprenez-leur à être capables de communiquer le fait qu’ils sont gauchers afin qu’ils puissent le faire remarquer à leur instituteur.

La prise du crayon

3) Encouragez l’utilisation de la prise « tripode » (pincer le crayon avec l’index et le pouce, le faire reposer sur le majeur) comme le font les droitiers. Cela aidera à développer des mouvements dynamiques des doigts et une position correcte du poignet plus tard, de sorte que votre enfant sera moins susceptible de « crocheter » ou « fléchir » son poignet comme les gauchers sont connus pour le faire. Dans notre système éducatif actuel, on n’apprend pas toujours aux enfants à tenir correctement leur crayon. De nombreux enfants droitiers s’en sortent très bien, mais comme la position est un peu plus délicate pour les gauchers, ils risquent de prendre de mauvaises habitudes qui les empêcheront de saisir et de contrôler le crayon à mesure qu’ils grandiront et que les exigences de l’écriture augmenteront.

4) Apprenez à votre enfant gaucher à tenir le crayon dans cette prise tripode à environ 2-3cm au-dessus de la pointe du crayon. Lorsque les gauchers déplacent leurs doigts vers le haut du crayon un peu plus haut, cela leur permet de voir ce qu’ils écrivent et ils sont moins susceptibles d’avoir à fléchir leur poignet afin d’avoir une bonne vue. Cela devrait également les aider à moins salir leur écriture. Si votre enfant oublie toujours ou ne sait pas où placer ses doigts, placez un autocollant à la hauteur où il doit pincer le crayon afin de lui fournir un repère visuel facile.

5) Il n’est pas nécessaire d’acheter des crayons ou des pinces « spéciales » pour votre gaucher, sauf si cela a été spécifiquement recommandé par un ergothérapeute. Les gauchers sont tout à fait capables de saisir le crayon avec autant de maturité et d’efficacité que les droitiers. Cependant, il est important pour les enfants gauchers d’utiliser des ciseaux pour gauchers en raison de la façon dont la lame est orientée ; cela permet aux enfants de voir où ils coupent et les ciseaux gauchers coupent proprement plutôt que de plier ou de courber le papier. Vous n’avez pas accès à des ciseaux pour gauchers ? Il suffit de retourner vos ciseaux pour droitiers afin de changer l’orientation de la lame. Ce n’est pas idéal en ce qui concerne le placement des doigts (le pouce ira alors dans le grand trou et les doigts s’entasseront dans le petit trou), mais c’est une solution rapide si votre gaucher en a besoin.

La position du bras et de la feuille de papier

6) Lorsque votre enfant gaucher grandit et commence à écrire davantage (par exemple à la fin de la maternelle et au début du CP et au-delà), encouragez-le à orienter sa feuille de papier de manière à ce que le coin gauche pointe vers le haut. Les droitiers ont tendance à orienter le coin droit de leur feuille vers le haut, et les gauchers devraient faire de même avec le côté gauche. Cela place leur bras d’écriture dans une position naturelle pour pouvoir écrire sur les lignes lorsqu’ils passent de la gauche à la droite sans avoir à crocheter excessivement leur poignet.

7) Apprenez aux gauchers à placer leur feuille à gauche de leur corps pour qu’ils puissent voir ce qu’ils écrivent. Lorsqu’ils ont fini d’écrire sur une ligne entière, leur main doit se trouver légèrement à gauche de leur ligne médiane ou juste devant celle-ci. Cela leur permet de bouger plus naturellement en gardant le poignet droit (plutôt que crochu), de minimiser les bavures pendant l’écriture et de voir ce qu’ils écrivent.

8) Encouragez votre enfant à utiliser la main droite comme « main d’appoint ». Les enseignants n’apprennent pas toujours explicitement aux enfants à stabiliser leur papier avec leur main non dominante et, pour une raison quelconque, c’est particulièrement vrai pour les gauchers. Plus ils stabilisent leur papier, moins il risque de glisser et de causer de la frustration pendant l’écriture.

9) Lorsque vous apprenez aux gauchers à copier des lettres et des mots, assurez-vous que leur modèle se trouve soit au-dessus de l’endroit où ils écrivent, soit directement à droite de l’endroit où ils écrivent afin qu’ils puissent le voir. La plupart des cahier d’exercices placent la lettre ou le mot modèle à gauche, puis laissent un espace vide à droite pour que l’élève puisse écrire la lettre ou le mot. C’est difficile pour les gauchers car leur bras gauche recouvre automatiquement le modèle, ce qui peut leur prendre plus de temps ou les amener à faire plus d’erreurs car le modèle est recouvert la plupart du temps. Ce n’est pas juste pour eux !

La formation des lettres

10) La formation des lettres est généralement la même pour les gauchers que pour les droitiers. Veillez à apprendre à votre enfant à écrire la lettre « o » dans le même sens que les droitiers, c’est-à-dire dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Cela l’aidera dans sa vitesse et sa fluidité d’écriture plus tard dans la vie. La seule vraie différence dans la formation est que les gauchers peuvent « tirer » leurs petites lignes vers l’arrière pour croiser leurs lettres (comme pour les « f » et « t » minuscules et pour les « A » « E » « F » « H » « J » « T » majuscules) en allant de droite à gauche plutôt que de « pousser » de gauche à droite. Il s’agit simplement de réduire les risques de déchirer le papier, mais s’ils sont capables de tracer ces petites lignes de gauche à droite comme les droitiers, cela les aidera également à écrire plus rapidement et plus facilement à long terme.

Que votre enfant soit gaucher ou droitier, les enfants en âge d’aller à l’école maternelle devraient se concentrer sur la motricité fine plutôt que sur l’utilisation d’un crayon et l’écriture de lettres. Veillez à privilégier les activités qui l’encouragent à pincer avec son pouce et son index (ce qui renforce les muscles du trépied de prise de crayon), à coordonner l’utilisation de sa main droite et de sa main gauche (le découpage entre dans cette catégorie) et, d’une manière générale, à développer la force et l’habileté motrices fines de base nécessaires à l’écriture ultérieure. Les crayons de couleur, les marqueurs, les craies, les pinceaux, les éponges et autres ustensiles d’écriture sans crayon devraient être les principaux outils des enfants d’âge préscolaire pour colorier et dessiner. De plus, les outils courts sans crayon sont préférables car ils aident à développer cette bonne prise tripode en encourageant naturellement les enfants à pincer avec ces doigts tripodes plutôt que d’utiliser des doigts supplémentaires ou une prise avec les poings.

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles, à vous et à votre enfant, alors que vous vous plongez dans le monde de l’écriture pour gauchers. N’hésitez pas à partager d’autres conseils dans les commentaires ci-dessous !