6 considérations clés pour une salle de formation efficace

Les salles de formation sont bien plus que des espaces où les employés viennent s’asseoir et apprendre – ce sont des environnements dynamiques où les gens se rencontrent, apprennent, partagent des idées et collaborent. Lors de la conception d’un espace destiné à accueillir un tel éventail d’activités, il peut être difficile de décider quel aspect de la conception doit être prioritaire.

Notre conseil ? La flexibilité.

Les considérations suivantes vous aideront à créer un espace de formation flexible et efficace.

1. La pièce dans le bâtiment, en tant que tel

Le meilleur point de départ de la conception d’un espace de formation est la pièce elle-même. Est-elle suffisamment grande ? Le système de climatisation est-il suffisant ? Permettra-t-elle de se conformer à l’accessibilité pour les personnes handicapées et PMR, et de disposer d’un espace supplémentaire pour les chiens guides, les assistants et l’équipement ?

Nous recommandons une surface de 4.5 à  à 5m² par participant, et des plafonds d’au moins 3 mètres de haut pour permettre l’utilisation d’aides visuelles. Il y a en fait plus de risques à avoir une salle trop grande que trop petite. Si la salle est un peu petite, les participants peuvent se marcher un peu les uns sur les autres, mais l’apprentissage reste efficace. Si la salle est trop grande ou le plafond trop haut, l’apprentissage peut être inhibé parce qu’il y a peu d’interaction dû à l’éloignement des participants. Toute hauteur inférieure à 3 mètres peut poser des problèmes aux instructeurs qui utilisent des aides visuelles tel un projecteur. La hauteur de l’écran doit permettre aux apprenants situés au fond de la classe de voir au-dessus (et non autour) de la tête des personnes situées devant eux.

Les commandes de la climatisation doivent être accessibles à l’intérieur de la pièce, être faciles à utiliser et permettre une vitesse d’air minimale de 3,5 à 4 mètres par minute. Lorsque climatisation fonctionne, le système lui-même doit être silencieux afin que les conversations puissent être entendues facilement. Côté température, vous ne pourrez pas satisfaire tout le monde, tout le temps, ou tout le monde pendant plus de 15 minutes à la fois. Il est préférable de garder la pièce un peu plus fraîche pour que les participants ne s’assoupissent pas.

L’espace doit être conçu pour répondre aux directives spécifiques pour tout ce qui est handicap et mobilité, telles que l’accessibilité des portes, des rampes, du matériel et de la signalisation.

Exploiter l’espace mural est un moyen facile et évident de gagner en flexibilité dans la salle de formation. Par exemple, il existe des revêtements muraux en vinyle et en peinture sur lesquels on peut écrire et projeter. Une autre option est un système de rails qui supporte des tableaux blancs qui peuvent être retirés des murs, sur lesquels on peut écrire aux tables des participants à la formation, puis être accrochés de nouveau sur les rails pour que toute la classe puisse les voir.

En ce qui concerne les espaces annexes, il y a un certain nombre de choses à considérer. Tout d’abord, les toilettes et les placards/rangements doivent se trouver à proximité, même si c’est encore mieux si les placards/rangements se trouvent à l’intérieur de la salle de formation (que les participants et le formateur soient rassurés pour leurs affaires). Ensuite, le service de restauration doit être proche. Troisièmement, les zones de pause équipées de différents types de mobilier sont idéales pour le travail en petits groupes. Il peut s’agir d’un couloir spacieux avec des sièges ou d’un patio extérieur. On comprend mieux que l’apprentissage ne s’arrête pas à la salle de classe et qu’un environnement de soutien secondaire, plus informel, est nécessaire pour digérer les informations et communiquer avec ses pairs à ce sujet. Enfin, les zones communes doivent être proches de la salle de formation, mais pas directement adjacentes, afin que leur agitation ne soit pas une source de distraction pour ceux qui se trouvent dans la salle.

2. Revêtement de sol

Le revêtement de sol idéal se trouve à l’intersection de la forme et de la fonction. Recherchez une moquette commerciale à faible poil dont le motif restera élégant jusqu’à la prochaine rénovation (environ 10 ans) et ne fera pas ressortir les inévitables taches de café et les empreintes de chaussures boueuses. Les moquettes à poils ras sont également idéales pour améliorer l’acoustique et étouffer le bruit des chaises en mouvement et des pas des participants et du formateur.

3. Éclairage

Il existe des moyens à la fois peu coûteux et onéreux d’assurer l’éclairage. La salle de formation étant flexible, l’éclairage doit être facilement préprogrammé ou gradué, et conçu pour un éclairage uniforme. Préférez la lumière ambiante aux sources de lumière directe vers le bas, car elle élimine l’éblouissement sur les surfaces d’écran et comble les ombres sur les visages afin que les personnes apparaissent bien à l’écran. Les fenêtres sont les meilleures sources de lumière ambiante, mais assurez-vous qu’elles sont équipées de stores ou de rideaux faciles à régler pour réduire l’éblouissement.

4. Technologie

Pour offrir de multiples possibilités de cours, la salle doit tout avoir : tableau blanc, projecteur monté au plafond avec télécommande, écran grand format, lecteur DVD, haut-parleurs, microphone sans fil, pointeur laser et un pupitre à partir duquel toute cette technologie est facilement gérable, avec si possible un guide papier pour les formateurs n’ayant pas encore expérimenté cette salle.

Toute cette technologie offre aux formateurs une certaine flexibilité en termes d’enseignement, notamment en permettant le partage de vidéos à partir d’un serveur hôte, le partage d’écran, qui permet une collaboration interactive en temps réel, l’affichage de sites Web dont le contenu améliore la leçon en cours, et la révision de leçons précédentes, dont le contenu a été sauvegardé de plusieurs manières.

Une bonne conception prévoit des prises supplémentaires dans les sols, les murs et les surfaces de travail pour alimenter tout ces éléments électroniques ainsi que les ordinateurs portables des participants. Une bonne conception consiste à placer stratégiquement les tables avec des boîtiers à rabat directement au-dessus de ces prises de courant. Cela permet d’éliminer les cordons dans les allées et les risques de trébuchement associés.

5. Les tables, bureaux de travail

Les tables sont un facteur majeur de l’utilisation d’une salle, il est donc essentiel qu’elles soient de haute qualité et durables pour résister à un usage quotidien, et qu’elles soient faciles à réorganiser et à ranger pour permettre le plus grand nombre de possibilités d’agencements différents pour garder de la flexibilité. Les mécanismes de pliage ou d’emboîtement des tables doivent pouvoir être utilisés sans outil. Choisissez des tables de 1,5m avec des pieds en forme de C pour plus d’espace pour les genoux, avec des largeurs allant jusqu’à 60cm – juste assez profondes pour un ordinateur portable et un livre.

Les chaises des participants doivent recevoir une attention particulière. Les chaises doivent être fabriquées dans un matériau qui ne conduit pas la chaleur ou le froid, et être conçues de manière ergonomique pour un confort supérieur. Pensez au rembourrage, au réglage pneumatique de la hauteur du siège et aux options de pivotement. Qu’est-ce qui constitue une chaise confortable ? Pas une chaise pliante en tout cas.

6. Configuration des salles

Un article sur les salles de formation flexibles ne serait pas complet sans inclure les configurations de salle. Bien que les configurations formelles de salles de classe et d’auditorium puissent convenir aux réunions publiques et/ou aux présentations vidéo, nous recommandons un style plus détendu pour faciliter la communication libre et facile entre les participants et entre l’instructeur et les participants.

La configuration de type salle de classe, préserve l’atmosphère de type salle de classe. Elle opte pour une allée centrale afin d’atteindre les participants situés à l’arrière. Les rangées doivent être espacées d’au moins 1 mètre et il ne doit pas y avoir plus de trois tables en ligne pour faciliter la sortie

Dans le cas d’un auditorium, des rangées de chaises sont installées pour permettre des réunions publiques et/ou des présentations vidéo. Un style moins formel, qui facilite davantage la communication libre et facile entre les participants et entre les participants et l’instructeur, est une configuration ronde. Les tables réunies pour former une unité circulaire solide encouragent la conversation, et les tables réunies pour former une unité circulaire avec un trou au milieu créent une situation où certaines personnes ne parlent pas du tout et où celles qui le font ont tendance à parler plus longtemps.

Les formes rondes, en U et en arc de cercle favorisent la méthode d’enseignement socratique, qui met l’accent sur le dialogue étudiant/enseignant. Les configurations plus petites, telles que six ensembles de cinq, sont également idéales pour encourager l’enseignement entre pairs et la résolution de problèmes en groupe, les formateurs fournissent des problèmes structurés que les participants doivent résoudre en collaboration et le formateur interagit avec chaque groupe pendant qu’il résout ses problèmes. Cette configuration facilite l’enseignement entre pairs, qui est de plus en plus reconnu comme un outil d’apprentissage essentiel tant pour l’étudiant « enseignant » que pour l’étudiant « apprenant ».

Ce qu’il y a de bien avec les salles de formation conçues pour la flexibilité, c’est qu’elles peuvent s’adapter à ces styles d’enseignement courants, ainsi qu’à d’autres, rapidement et facilement. Si un bon instructeur peut surmonter n’importe quel obstacle dans l’aménagement d’une salle, un espace de formation bien conçu et surtout flexible l’aide à donner le meilleur de lui-même.